Sleeping & Shopping...
Grasse matinée jusqu'à 10h... Ma première véritable bonne nuit de sommeil au Japon !
Nara aura eu raison de moi. Merci Nara.
Pour fêter ça, je m'habille rapidement (je mets le petit panneau "do not disturb" sur ma porte - histoire de ne pas retrouver la femme de chambre en revenant) et je fonce au combini pour m'acheter de quoi déjeuner : des cappuccinos, un yaourt aux fruits (incroyablement bon : du yaourt nature et des vrais morceaux de fruits dedans), un jus de pamplemousse et des petits gâteaux ! Royal !
Je passe aussi au cinéma pour prendre un programme. De retour à l'hôtel, je me prends un bon bain pendant une heure avec un cappuccino et mon livre (Kafka sur le rivages d'Haruki Murakami), c'est bon pour mes pieds fatigués.
Après tout ça, je rejoins Fabien à l'IH où, d'un commun accord, nous décidons de ne rien faire de la journée (car ce genre de plan nous réussit bien).
Les seuls trucs importants que je dois faire : acheter des timbres pour mes dernières cartes (on devrait y arriver) et finir mes valises (qui sont déjà chez Fabien depuis le voyage avorté à K.). Je n'ai droit qu'à 20kg... et je dépasse trop... Fabien me conseil de charger mon "bagage à main". Donc, mission supplémentaire : trouver un petit sac.
Pour le ciné, c'est mort... rien a changé depuis la fois où nous y sommes allés.
Nous partons manger au Gaste. Mon dernier véritable repas au Japon .
Mon dernier Fanta Melon Soda à volonté . Ensuite combini (où je trouve un sac), puis IH, puis le supermarché (où je prends des bonbons, des nouilles, des petits gâteaux Kinotake, du KitKat au chocolat blanc, du Royal Milk Tea...

1_Kinotake  1_Royal_Milk_Tea

1_KitKat_Blanc

Puis combini, et enfin une petite poste pour les timbres. La dame derrière le comptoir nous vend les cinq timbres à 110 ¥ que Fabien lui a demandé. Mais elle voit les cartes dans mes mains et me les demande, je lui donne, elle en pèse une, la mesure, sollicite l'avis d'une collègue et pour finir nous annonce que pour une carte pour la France 70 ¥ d'affranchissement suffisent ! Ok ! c'est cool. On échange les timbres et la dame nous dit qu'elle va les coller. On hésite (même si Fabien avait parié qu'elle le ferait) puis on lui laisse les cartes en la remerciant.
Entre temps Kenji a téléphoné pour se renseigner du jour de mon départ, car il a un cadeau pour moi. "Pourquoi" je demande à Fabien, qui me répond que c'est à cause du pain d'épices (j'avais apporté avec moi un pain d'épices -car je fais le meilleur pain d'épices de l'univers- et j'en ai donné la moitié à Kenji pour lui et ses parents qui nous avaient ramené en voiture de l'aéroport). Ici, c'est comme ça : tu donnes un truc, tu reçois un truc. Je dis à Fabien que je vais acheter quelque chose pour Kenji pour voir combien de temps cela peut durer ! Donc lorsqu'on revient de la poste, Kenji est là en voiture avec un ami.
Ensuite nous décidons de louer un DVD pour le soir et nous devons passer par la grande poste pour retirer de l'argent.
(Je vais racheter des Euros à Fabien pour me payer le taxi en France entre CDG et Austerlitz ; d'après lui, il y en a pour 40 €, tant pis, car quand je vois mes valises et mes bagages à mains, je me dis que tout seul dans le RER et le Métro ça va pas être fun !)
C'est assez loin... à la fin de la journée (alors que nous étions censé ne rien faire) nous aurons pas mal marché. Nous "visitons" d'autres supermarché sur le chemin du retour de la poste : Dont un est consacré principalement à l'alcool (mais où je trouve des bonbons) et dans un autre nous arrivons au moment où ils soldent des choses à manger (genre viennoiseries salées), on prend un paquet de quatre, nous verrons bien.
Aussi, je ne sais plus comment c'est arrivé, mais je me suis souvenu que le premier jour au Japon j'avais vu la lune et qu'elle n'était pas comme chez nous ! Donc durant tous ces allez et retour j'ai embêté Fabien avec ça et pour qu'il me serve de trépied humain pour mon appareil photo, le résultat est édifiant !

2_La_Lune

Au magasin de DVD nous prenons "Children of Men" qui est pour moi un des meilleurs films de 2006, Fabien me fait confiance (le pauvre !). Retour final à l'IH. Ce que nous avons acheté s'avère très bon et le film est toujours aussi bien, aussi flippant, aussi dérangeant... Fabien est d'accord.
Je finalise mes bagages, je les pèse, ça devrait être bon, je ne dépasse pas trop.
Ensuite, je retourne à la boutique rendre le DVD. J'y achète le dernier numéro de CUT :

3_CUT

et je rentre à l'hôtel.
Je regroupe toutes mes affaires, je prend une douche (une douche à 5h du mat, je ne peux pas !) pour que demain je n'ai qu'à me lever et partir. Dodo.