Marunouchi, Shibuya, Ropongi et nous...
On a trouvé un certain rythme, on dort bien (enfin, Fabien plus que moi !) même si on est un peu gêné le matin par les voitures des élections... je me lève donc de bonne heure et de bonne humeur (JE SUIS A TOKYO !), je file prendre une douche au rez-de-chaussée et avant de remonter, je prend un thé citron Lipton chaud au distributeur car malheureusement, je ne trouve pas de French Café ici (ni dans aucun distributeur de Tokyo, pour l'instant). Le premier jour au New Koyo, j'ai testé les cafés proposés : Beurk !
Après, en attendant Fabien, j'écris quelques cartes postales (trouvées, enfin, la veille) avec la télé en fond sonore car il y a tout de même des chaînes musicales. D'ailleurs, j'apprends par la télé que Michael Jackson est à Tokyo (quel copieur ce Bambi !). Ce qui est moins bien : c'est qu'ils ont fait payer des gens rien que pour le voir (il n'a pas chanté) et qu'il a ainsi récolté un bon magot ! de moins en moins classe Michel... Dès que Fabien est prêt, il me libère de mes cartes (je ne suis pas super inspiré - le manque d'habitude) et on part vers le Palais Impérial.
J'ai un peu honte d'écrire ce qui va suivre, mais c'est ce qu'on a ressenti tous les deux : Le Palais Impérial, globalement, c'est pas terrible terrible... devant il y a une vaste étendue de gravillons, des barrières nous empêchant d'aller vers le Palais en question ou le jardin, il y a aussi des arbres étranges... Nous approchons du pont Nijubashi :

01_Palais_Imp_rial

Qui est très beau... De loin on entraperçoit le Palais qui a l'air beau... Puis on se traîne misérablement sur les petits cailloux tous gris à la recherche d'une entrée... c'est immense et on ne trouve rien... On commence a être passablement fatigué par ces intenses journées -même si elles sont courtes- de ballades à pieds. Las, on se casse en maudissant l'empereur, son Palais et sa police ! On est des rebelles !
Relativement près, on retrouve Le Forum. On pense y trouver -comme promis dans "Le Guide"- des ordinateurs en libre service (on est au Japon, donc pourquoi pas !) pour se connecter à internet. L'endroit est toujours aussi maGnifique ! On se promène partout où on a le droit, on grimpe jusqu'au dernier étage, c'est très impressionnant vu d'en haut aussi :

02_Tokyo_international_Forum

Dans l'atrium, des artistes exposent des toiles, il y en a de très belle. Dans la boutique du Forum, je cherche des cartes postales de l'endroit, car mes photos ne parviennent pas capter l'ensemble du bâtiment. Ne trouvant rien, je me dis que je vais trouver des objets, des livres sur le lieu ! Rien ! Nada !... Ils sont bizarre ces japonais, ils ont un bâtiment d'une extraordinaire beauté et ils n'essayent même pas d'en tirer profit ! Finalement, je trouve quelques cartes en noir et blanc tout en bas d'un présentoir, elles ne sont pas terrible mais j'en prends quand même trois... Dans le sous sol on trouve aussi un Combini ! Bon, bien sûr, on ne trouve pas l'espace avec les ordis, mais c'est pas faute d'avoir cherché ! Ensuite nous allons vers Shibuya (où nous sommes allé le premier soir)...

03_Shibuya

Là-bas, il y a la Tower Record et dans "Le Guide" ils disent qu'on peut tout y trouver en musique !
Je ne sais pas si vous avez vu "Lost in Translation" de Sofia Coppola (j'ai déjà mentionné ce film, mais tout occidental qui se rend au Japon doit y penser comme moi), mais dans le film (en gros : l'histoire d'un acteur américain vient à Tokyo pour tourner une pub. Il est en plein jet-lag dans un pays étrange où il ne comprend rien et il rencontre une jeune américaine fraîchement mariée mais délaissée par son mari photographe au japon pour travailler) il y a une scène située dans ce quartier...

4

Tous les piétons attendent en même temps que les feux passent au rouge (au Japon, les feux sont incroyablement longs, les piétons ne sont pas la priorité des villes. Par contre ce qui "rigolo" se sont les petits chants d'oiseaux signalant que les piétons peuvent traverser, et chaque feu à un son différent !), ensuite tout le monde traverse en même temps... c'est étrange, ça fait presque peur, une foule comme ça qui sait où elle va... mais nous, pas vraiment.
C'est bizarre cette impression d'avoir traversé l'écran de cinéma, de reconnaître les lieux, les bruits... ce carrefour est incroyable : la foule, les voitures, les écrans géants sur tous les buildings, tous ces bâtiments illuminés comme des sapins de noël... c'est magique ! Et la sensation d'impermanence de ce moment le rend plus fort encore ! Nous entrons dans un immeuble tout droit sorti d'un film de science fiction :

05_Shibuya

Il est relié au Disney Store d'à côté, qui est lui aussi incroyable. On se dirige vers la Tower Record.
C'est comme la Fnac étoile ou le Virgin des Champs à Paris, plusieurs étages où en prend plein les yeux et surtout les oreilles. Moi, je veux voir le rayon de musique japonaise (et des B.O.) car je cherche un disque d'Happy End (groupe japonais qu'on entend dans "Lost in Translation"). C'est pas facile de s'y retrouver, tout est en japonais, mais Fabien me le trouve et en plus il est pas cher. Le rayon B.O. est des plus fourni, mais impossible de trouver quelque chose (toujours le japonais) mais ils diffusent une musique très sympa, je supplie Fabien de demander à un vendeur ce que c'est. Il répond : "Lupin, the 3rd", bande originale de la série animée Lupin, je prend et le vendeur me donne un poster de Lupin (ça va être très pratique à rapporter) et des cartes ! Dernier étages, rayon livres. Il y a des livres en anglais (Fabien trouve un "Pratchett), des magazines (il y en a même des français) et je trouve un journal japonais mais en anglais :

06_journal

Enfin quelques news du Monde... C'est un étage très sympa où l'on pourrait rester des heures.
En sortant on va voir d'autres boutiques et dans l'une d'entres elles on se rend compte qu'ils vendent des places de cinéma pour tous les cinéma de Tokyo, le choix sur est excellent, il y a même des films français (comme 13 Tzameti ; Paris, je t'aime ; St Jacques... La Mecque ; La Science des Rêves).On trouve aussi plein de flyers des films à venir. Et les billets qu'ils donnent sont beaux avec l'affiche dessus. On se laisserait bien tenter par un film, mais il commence à se faire tard...
On se dirige ensuite vers Roppongi. Petit trajet en métro, où j'ose prendre une photo :

07_M_tro

(mais j'ai du mal à prendre des photos avec des japonais dessus,
c'est pas des bêtes curieuses !...)

Dans "Le Guide", ils disent que ce quartier est caractérisé par des lieux nocturnes excitants... Nous, une fois sur place :

08_Roppongi

On n'a pas kiffé du tout du tout ! Beaucoup de monde (beaucoup d'allemands !), trop de bruit, beaucoup de voitures, une atmosphère bizarre, limite glauque... je ne dirais pas qu'on a eu peur (quoique Fabien...), juste on n'a pas aimé l'ambiance générale du quartier. On a essayé une bonne 1/2 heure et on s'est cassé chez nous.
En sortant de Minowa, il y avait une dizaine de personnes en rang d'oignon qui saluaient les gens (mais pas nous), certains avaient des écharpes (comme des Miss). On a compris que c'était des personnes qui se présentaient pour les élections gouvernementales, ceux-là mêmes qui nous réveillent tous les matins ! On va au MacDo d'en face manger un bout et je prend une photo de notre Station :

09_Minowa

La flèche montre le bonhomme avec son écharpe.

Dans le MacDo il y a, là aussi, des toilettes du futur... c'est classe MacDo au Japon.
Retour au New Koyo et après dodo.