29.03.07

MARDI 13 MARS 2007

Voir Tokyo et ...
C'est le jour du grand départ pour Tokyo et je suis un peu barbouillé (les sushis de la veille)...
Le voyage en train ce passe bien, trois changements sans problèmes... et nous avons vu le Mont Fuji :

1_Fuji_2

!! C'est MaGnifique !!

A l'approche de Yokohama, l'architecture se fait plus verticale... on sent qu'on s'approche. Quelques minutes plus tard nous arrivons officiellement à Tokyo - d'ailleurs, la station JR s'appelle Tokyo :

2_Station_Tokyo

Avec nos billets magique (mais lent) JR, nous avons le droit de prendre la Yamanote.

3_M_tro_Tokyo

Sur le plan, c'est celle en noir et blanc. La Yamanote est un train JR circulant dans Tokyo de façon circulaire. Nous allons vers la station la plus proche de l'hôtel où nous espérons pouvoir dormir ce soir : "Minowa". Dès que nous sortons du train nous partons à la recherche (enfin surtout Fabien, car mon absence totale de sens de l'orientation ne peut gère nous aider) du New Koyo. 1/2 heure plus tard, nous y sommes :

4_Hotel_New_Koyo

Ô bonheur, ils ont de la place pour nous. Et, Ô surprise, le réceptionniste nous dit -alors que nous avions le nez sur notre fiche : "Vous venez d'où ?" en français... C'est la première fois ici que j'entends quelqu'un (en dehors de Kenji) parler français, ça fait bizarre ! Devant notre étonnement, il nous dit qu'il a fait des études au Québec (bon, on ne lui en veut pas). Ensuite, il nous explique le fonctionnement de l'hôtel... on pose nos affaires dans nos chambres (qui sont bien, très petites, mais bon, c'est juste pour dormir) et rapidement on file à la découverte de la ville... qui est à nous pour cinq jours (enfin, à peine). Comme l'après-midi est déjà bien avancée -donc, tout ce qui est "visitable" est bientôt fermée- nous allons vers Ueno Park, qui n'est "pas très loin", direction le métro.
Etre au Japon, déjà c'est fun... Mais être à Tokyo, capitale d'une incroyable énergie, c'est comme si on en mangeait... du fun ! qu'on en respirait... c'est génial et on vient juste d'arriver ! Dans le métro tokyoïte, ce qui nous frappe -en plus de la propreté du lieu, de l'incroyable (pour un français) discipline des usagers (ça, on peut le constater partout ici) avant de monter dans les wagons, de la longueur inouïe des trains- c'est le nombre d'allemands dedans ! Bon, il préciser que depuis notre visite à Nagoya et d'une interrogation sur notre nationalité par deux jeunes japonaises -qui avaient déduit que nous étions allemands ; tous les occidentaux que nous croisons sont pour nous des "Allemands", des "Teutons", des "Amis d'outre-rhin" !
Donc, là, il y en a plein. Et le plus souvent, ils nous snobent, nous ignorent... Alors qu'on était content, au début, de voir d'autres "allemands"... Certains, sont en vacances ; mais la plupart, au dam de Fabien sont ici chez eux, ils y vivent ! Bon, eux, on les hait... et à notre tour, on les snobe ! NA !...
Fabien s'est autoproclamé "Maître du métro de Tokyo - Souverain du plan et des déplacements de nos corps à travers la ville, la capitale, la mégapole", soit !...
Le métro (les métros) de Tokyo s'avère très très complexe. Comme à Paris, des pass sont proposés pour la journée, mais ils ne donnent pas droit à toutes les lignes. Car, en plus de la JR Yamanote et des 9 lignes de la Tokyo Metro Line s'ajoute 4 lignes privées. Et de l'extérieur, les entrées sont parfois difficile à localiser. Ce qui peut aussi compliquer nos sorties, c'est l'heure de fermeture du métro, avant minuit... Mieux vaut être près de chez soi au moment de la fermeture.
A l'intérieur des rames se trouve un minimum de sièges, ce qui laisse un maximum de place pour "entasser" des voyageurs (durant notre séjour à Tokyo nous avons évité, la plupart du temps, les heures de pointes... surtout celles du soir, car celles du matin, nous ne risquions pas de nous y trouvé vu l'heure à laquelle nous nous levions.). Nous (enfin Fabien) remarquons sur le sol -en plus du marquage pour signifier l'endroit où s'ouvrent les portes et où doivent attendre pour monter les passagers après avoir laissé descendre les autres- un marquage pour les wagons réservés aux femmes (le matin).
Nous filons donc à vive allure vers Ueno Park, dans le nord de Tokyo, assez près de l'endroit où l'on dort. Première visite, mais pas la dernière... Tout ce qui ce visite est bien fermé : le zoo (avec des pandas), les principaux musées de la capitale... Nous nous baladons dans les vastes allées...

5_Uneo_Park

6_Ueno_Park

... du parc jusqu'au lac artificiel, nous y trouvons une belle vue sur la ville et ses buildings, nos premiers :

7_Ueno_Park

C'est Waouh !...

Même s'il n'est que 17h la nuit commence à tomber (une des particularités de ce pays), nous reviendrons demain.
Nous partons vers Akihabara dans le centre de Tokyo, ce quartier est connu du monde entier pour ses minis boutiques de matériels électronique en tout genre... une sorte de fourmilière high tech incroyablement bruyante, colorée, lumineuse et bien sur, surpeuplée... on se marche dessus.

8_akihabara

J'ai trouvé une carte mémoire pour mettre dans l'appareil photo que mon frère (merci à lui) m'a prêté pour ce voyage, car je pense que je vais prendre beaucoup de photos ici, à Tokyo.
On s'arrête pour manger, un bon bol de Gyû-don : du riz avec des fines tranches de boeuf dessus, c'est super bon .
Et ensuite on part vers Shibuya, dans l'ouest de la ville, ce quartier est hyper animé (comme toute cette ville) même s'il commence à se faire tard...
c'est là...

9_Shibuya

...maintenant, que je sais, que je réalise, que je vis pleinement le fait d'être au Japon... même si je suis (car Fabien, lui, comprend le japonais) comme Bob Harris (Bill Murray) "Lost in translation", je kiffe ce pays.
Et moi, quand j'aime c'est pour toujours, sinon, cela ne sert à rien.
On rentre à l'hôtel. La journée fût longue.

Posté par gusgus7 à 18:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur MARDI 13 MARS 2007

Nouveau commentaire